By A Web Design

Un soutien nécessaire:

 

 

Un soutien indispensable: les proches


On parle beaucoup du greffé et de sa reconstruction psycho-personnelle, mais l'entourage dans tous cela ... 

Lui aussi doit se réadapter à son proche, le voir avec un nouveau corps qu'il ne connaît pas, ce qui peut être source d' angoisse. Mais il doit aussi le rassurer et l'accompagner: l'entourage est en quelques sortes le relais des médecins à la maison.

Il a en effet le même rôle que le corps médical puisqu'il aide le greffé et le rassure dès qu'il ressent le besoin de parler ou d'extérioriser ses émotions.

 

Le patient peut aussi trouver un réconfort dans des associations de transplantés. Elles jouent un rôle très important: leur but est d'apprendre au greffé à faire bon usage de son autonomie retrouvée tout en préservant une alliance constructive avec les médecins et psychologues.

 

Bien qu'un soutien soit nécessaire, il ne faut pas qu'il soit abusif. En effet, déjà au cœur de l'attention avant d'être greffé, une surprotection de l'entourage professionnel ou familial pourrait être néfaste pour le patient.

 

 

 

Sergio Canavero & son projet

 Sergio Canavero est un neurochirurgien Italien qui révèle et affirme que la greffe d'une tête humaine sur un autre corps serait tout a fait réalisable. Cette idée qui relève de la science fiction aurait pu, s'il n'avait pas été très sérieux dans  ses  intentions,  finir dans une des chroniques  de  la science improbable. Il décrit finalement son projet étape par étape dans Surgical Neurology International, un journal qui publie  des  articles  traitant  des  derniers développements  dans le domaine de la neurochirurgie et des neurosciences fondamentales.

Robert White & son expérience

Robert White témoigne sur l'expérience qu'il a faite à Cleveland en 1962, lorsqu'il a réussi à greffer la tête d'un singe sur un autre singe. Ses expérimentations sont reconnues comme une avancée fondamentale dans les recherches sur le cerveau humain. Elles sont à l'origine du projet imaginé par Sergio Canavero.